Du pointage au langage

Du pointage au langage From pointing to language

par Hélène Lœvenbruck.
Du doigt qui pointe au langage qui naît, des lèvres  frémissant d’une voix intérieure aux hallucinations auditives.

by Hélène Lœvenvebuck.
From pointing a finger to the beginnings of language, from lips that enunciate an innner voice to auditory hallucinations.

voir le sujet
lire le tapuscrit
read the transcript

Chargée de recherches CNRS au GIPSA-Lab de Grenoble, médaille de bronze en sciences cognitives, Hélène Lœvenbruck  glisse du geste élémentaire de communication qu’est le pointage du doigt chez l’enfant aux mécanismes équivalents dans le langage parlé, allumant au passage des zones proches dans le cerveau, ce même cerveau où parfois  la voix intérieure qui résonne dans la tête semble venir de l’extérieur, portant le trouble sur une question à tiroirs : qui suis-je ? Si je suis moi, qui est l’autre ? Et si je est vraiment un autre, est-ce que l’autre n’est pas déjà un peu moi ?

Hélène Lœvenbruck is a charge de recherches at the GIPSA-Lab of the CNRS at Grenoble and has been awarded the bronze medal in cognitive science. Her interests run from the first communicative gesture made when children point a finger to equivalent mechanisms in spoken language that activate neighbouring zones in the brain. This is the same brain where the inner voice that dwells inside our head sometimes seems to come from outside, posing anew a question with many aspects: who am I? If I am an individual, who is someone else? And if this me is really someone else, doesn’t that mean that this someone else is already a small part of me?