LA LANGUE N’EXISTE PAS

LA LANGUE N’EXISTE PAS “THE” LANGUAGE DOES NOT EXIST

Par Myriam Suchet.
Si les poissons rouges pouvaient parler, ils n’auraient pas de mot pour dire « bocal ».

By Myriam Suchet.
Should the goldfish be able to speak, it wouldn’t have a word to say “bowl”.

voir le sujet
lire le tapuscrit
read the transcript

Comparatiste et traductologue de formation, maître de conférences et directrice du Centre d’études québécoises à la Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Myriam Suchet croise et recroise les lectures possibles des langues faites littérature, leurs porosités, leurs superpositions, leurs équivoques, leurs cousinages, leurs liaisons dangereuses, dans l’espoir que la notion-outil d’hétérolinguisme, qui défait « la » langue du dedans, puisse servir à ouvrir de nouvelles voies indisciplinaires et indisciplinées.

Comparatist and traductologist by training, Professor at University Sorbonne Nouvelle – Paris 3, and director of the Centre d’études québécoises, Myriam Suchet ties and unties possible readings of languages made literature, exploring their porosities, their superpositions, their affinities, their discrepancies and their dangerous liaisons. Her hope is that heterolingualism might open up indisciplinary alternatives and undisciplined perspectives.