TRANSGRESSIONS

TRANSGRESSIONS TRANSGRESSIONS

Par Pierre Cartier.
S’il y a un mur, c’est qu’il y a quelque chose derrière

By Pierre Cartier.
A wall tells us there has to be something behind.

voir le sujet
lire le tapuscrit

read the transcript

Mathématicien, ancien professeur à l’université de Strasbourg et directeur de recherche émérite au CNRS, prix Ampère de l’Académie des sciences et (bien que cela ne s’avoue pas) ex-bourbakiste distingué, Pierre Cartier a passé le plus clair de sa carrière à franchir les frontières scientifiques, sociales, générationnelles. À l’aise dans tous les compartiments du jeu, il peut s’offrir le luxe d’être de partout et de nulle part et de courir le monde pour faire connaître les mathématiques de haut-vol partout où le besoin s’en fait sentir.

Pierre Cartier is a mathematician, former professor at Strasbourg University and director of research emeritus at the CNRS. He won the Ampere prize at the Académie des sciences, is a distinguished past Bourbakist (not that one can tell) and has spent the major part of his career crossing various kinds of frontier, be they scientific, social or generational. At ease in all walks of life, he manages somehow to be everywhere and nowhere and will cross the world in order to bring the far reaches of mathematics to places where the demand arises.